Skip to main content

Le programme de réadaptation vise à favoriser la réintégration au travail du gestionnaire.

Y sont admissibles, les gestionnaires qui bénéficient d'une prestation d'assurance salaire de courte ou de longue durée, et qui, selon l'assureur, sont susceptibles de ne pas ou de ne plus répondre à la définition d'invalidité totale prévue au régime d'assurance salaire de longue durée.

Ainsi, à compter du début du 7e mois d'invalidité, l'employeur identifie à l'assureur le gestionnaire invalide. L'assureur procède alors à l'examen du dossier du gestionnaire invalide afin d'identifier s'il est susceptible de bénéficier d'un plan de réadaptation.

L'assureur vérifie l'intérêt du gestionnaire invalide à participer à un tel plan et le réfère à une firme de réadaptation spécialisée. Il est important de savoir que la participation à ce programme ne signifie pas que l'invalidité se terminera plus tôt que prévu ou qu'on forcera le retour au travail du gestionnaire. Le programme vise à offrir au gestionnaire toutes les ressources nécessaires afin d'optimiser son plan de traitement et favoriser son rétablissement.

Bien que la participation au programme de réadaptation soit sur une base volontaire, le gestionnaire qui refuse d'y participer ne pourra y avoir accès par la suite et n'aura droit à aucune prestation en vertu du régime complémentaire obligatoire d'assurance salaire de longue durée (Il s'agit d'un régime de prestations complémentaires au programme de réadaptation afin de compléter en partie le salaire provenant d'un emploi de réadaptation lorsque celui-ci est inférieur au salaire du poste occupé avant l'invalidité. Les prestations sont équivalentes à 95 % du salaire brut de l'adhérent auquel est déduit le salaire de l'emploi de réadaptation jusqu'à concurrence de 30 000 $ par année).

Le gestionnaire invalide qui accepte de participer au programme doit fournir les renseignements et autorisations requis par l'assureur et se soumettre aux examens médicaux.

La firme de réadaptation procède à l'évaluation des besoins de réadaptation, en collaboration avec l'employeur, le gestionnaire et le médecin traitant, dans le but de déterminer le plan de réadaptation et d'en assurer le suivi.

Lorsqu'il devient valide, le gestionnaire réintègre son poste. Toutefois, si son état de santé ne lui permet pas de réintégrer son poste, l'employeur devra lui offrir un poste disponible pour lequel le gestionnaire est considéré raisonnablement apte à occuper par suite de son éducation, de son entraînement ou de son expérience.

 

Pour nous transmettre vos commentaires ou pour obtenir plus d'informations, nous vous invitons à contacter le Service des affaires juridiques et des relations de travail: sajrt@agesss.qc.ca